Un an après sa mort, journée hommage pour Papa Wemba à Anoumabo

La place du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) a été rebaptisée place Papa Wemba, lundi, à Anoumabo (Marcory), au cours de la journée d’hommage rendue à l’artiste décédé...

La place du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) a été rebaptisée place Papa Wemba, lundi, à Anoumabo (Marcory), au cours de la journée d’hommage rendue à l’artiste décédé sur scène en avril 2016, en présence des membres de sa famille et de nombreuses personnalités.

« Aussi longtemps que la bonne musique guidera la vie des mélomanes et récupérera la cadence de notre société, Papa Wemba restera toujours en vie », a déclaré le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandaman, soulignant qu’il laisse pour les postérités et en partage un testament musical aussi riche et varié dont le privilège est une véritable école pour la jeune génération de musiciens africains.

Le ministre de la Culture et des Arts de la République démocratique du Congo (RDC), Sylvain Maurice Mashéké, a souhaité que le décès de Papa Wemba soit l’amorce d’une nouvelle ère de coopération culturelle plus raffermie et consolidée entre la Côte d’Ivoire et la RDC. Il a traduit la reconnaissance du peuple congolais au gouvernement et au peuple ivoiriens pour leur soutien indéfectible qu’ils ne cessent de manifester.

Le commissaire général du FEMUA, Salif Traoré dit ‘Asalfo’ (lead vocal du groupe Magic system) a, déclaré que Papa Wemba lègue un héritage culturel colossal que les artistes africains et d’ailleurs se doivent d’assumer. « Malgré sa disparition, son héritage demeure », a-t-il déclaré.

La parade des sapeurs

Plusieurs temps forts ont marqué cette cérémonie d’hommage. Les sapeurs ont défilé pour rendre un hommage à leur « Mentor » , Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba dit Papa Wemba, décédé, il y a un an à Abidjan.

Un costume extraordinaire raillé blanc noir .Une cravate noir sur une chemise blanche. Sur la tête, un chapeau rouge avec un entourage noir. Au poignet droit une montre avec un brassard rouge. Tel se présentait Ladji Ouattara dit le Cardinal Ekumani ami de Papa Wemba et principal initiateur de cet hommage ‘’vestimentaire’’.

A la tête de la Société des ambianceurs et des personnes élégantes (SAPE), concept promu par le Roi de la Rumba, « le Cardinal » précise qu’il ne s’agit pas « de celui du Clergé catholique mais de la SAPE ».

Pour lui « c’est un grand moment, aujourd’hui parce que cela fait un an que Papa a tiré sa révérence ici .C’était tout à fait normal que la Côte d’Ivoire lui rende un vibrant hommage pour célébrer l’an un de cette mort ».

Il garde toujours un bon souvenir de son ami, Papa Wemba , le Roi de la Sape dont il entend perpétuer les œuvres. « Mon cœur était meurtri mais aujourd’hui çà va », confie-t-il à APA.
Selon Ekumani , « un artiste ne meurt jamais parce que ces œuvres sont là . Nous ses adeptes, ses fanatiques sommes là pour perpétuer son œuvre ».

Plusieurs Sapeurs vêtus de tenues diverses extraordinaires, extravagantes parfois ont défilé sur la nouvelle rue bitumée qui mène à la place baptisée auparavant ‘’Place Papa Wemba qui abrite le Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) où l’artiste s’est affaissé en plein concert, il y’a un an lors de la 9 ème édition.

Papa Wemba a tiré sa révérence le 24 avril 2016 sur la scène du FEMUA 9, alors qu’il donnait en spectacle, rappelle-t-on.

Source: AIP

Commentaires

Catégories
Actualité

LIRE AUSSI

Watch Dragon ball super